Le château de Pierrefonds

Le château de Pierrefonds

Le château de Pierrefonds est un impressionnant édifice construit à l’origine au XVe siècle et trônant majestueusement aux abords de la forêt de Compiègne, dans l’Oise. Recréée par l’architecte Viollet-le-Duc, l’imposante bâtisse possède tous les caractères d’un château fort médiéval paré à tout assaut.

Le domaine classé monument historique vaut une visite pour apprécier son ampleur, son architecture, sa décoration somptueuse et la grande ingéniosité de son concepteur.

Brève rappel historique du Château de Pierrefonds

Louis d’Orléans, frère du roi Charles VI, fait construire au XVe siècle un château à la limite de la forêt de Compiègne. Le domaine convoité connaît plusieurs sièges au fil du temps et sera entièrement démantelé au XVIIe siècle.

Au XIXe siècle, l’apparition du romantisme et les romans de Walter Scott vont redonner de l’intérêt aux choses du Moyen-âge, aux vestiges médiévaux. Napoléon Ier s’éprend de la beauté de Pierrefonds et fait racheter ses ruines sans pouvoir les restaurer. C’est Napoléon III qui va engager sa restauration en confiant en 1857 les travaux à l’architecte Viollet-le-Duc.

Restauration et style architectural

Viollet-le-Duc, un des grands architectes de l’époque, va relever les remparts et les tours de l’édifice pour en faire un exemple de l’ingéniosité française. S’attachant au style gothique, il démontre tout son savoir-faire sur certaines parties du bâtiment, celles dont il ne reste rien. L’architecte va combler ce vide en s’inspirant d’aquarelles de la forteresse qu’il avait peintes.

Il met en œuvre son imagination en utilisant plusieurs styles pour restituer les pièces de l’ouvrage médiéval. Les différentes parties de l’édifice savamment conçues mêlent des touches gothiques, Renaissance et Art nouveau. La salle des Preuses, la pièce d’apparat du château, se déploie sur une longueur exceptionnelle de 50 mètres et se dévoile sous une riche décoration en polychrome qui lui donne un lustre unique.

Le bâtiment comprend huit tours, des chemins de ronde et un donjon associés à un double rempart, des meurtrières, des mâchicoulis et des échauguettes. Des gargouilles se tiennent ça et là au milieu des passerelles, des portiques et des galeries.

Un cadre cinématographique

Le domaine est très souvent utilisé pour réaliser des films. On peut citer comme exemple « Les visiteurs » de Christian Clavier, « Jeanne d’Arc » de Luc besson ou la série anglaise « Merlin » de la BBC. Mickael Jackson avait érigé une maquette du château dans son domaine en Californie.