Le Palais des Beaux arts

Le Palais des Beaux arts

Le palais des beaux-arts de Lille, principale ville des hauts de France, est un musée d’art et d’antiquités réputé dans l’univers des conservatoires. C’est le plus grand musée des beaux-arts Français en dehors de Paris, par le nombre de pièces exposées.

Histoire du musée des beaux arts de Lille

Créé en 1792 et ouvert au public en 1809,  le fonds initial du musée était des œuvres saisies auprès des émigrés et institutions religieuses de la ville pendant la Révolution. On y comptait plusieurs tableaux de Rubens, de Van Dyck, de Jordaens et de nombreux autres artistes. L’État accroit ses collections par d’importants dons et legs d’abord en 1803 et à partir de 1850, des apports qui vont constituer l’essentiel des œuvres actuelles.

Le bâtiment devient trop étroit pour accueillir le grand nombre de tableaux. Le maire Géry Legrand décide en 1881 de construire un palais des beaux-arts, ouvert en 1892 pour rassembler toutes les collections du musée. À la veille de la Première Guerre mondiale, on comptait des pièces majeures dans ses collections, notamment celles de David, de Goya, de Delacroix, de Courbet, de Corot ou de Puvis de Chavannes.

Le bâtiment

Le palais de style Belle Epoque situé entre la ville historique et le village de Wazemmes représente l’architecture officielle de la fin du XIXe siècle.  L’édifice évoque la Renaissance italienne, mêle colonnes, frontons et toit à la française ainsi qu’une façade de style composite.

Il est inauguré le 6 mars 1892 en présence de 600 invités, le bâtiment accueille le même jour dix mille visiteurs. Restauré en 1997, il s’enrichit d’une salle d’expositions temporaires, d’un auditorium, d’une bibliothèque et de plusieurs ateliers pédagogiques.

Collections

Plus de 70 000 œuvres composent les collections du musée, où figurent en bonne place les pièces flamandes et hollandaises du XVe au XVIIes siècle et françaises du XIXe siècle.

On y trouve notamment 200 pièces sculpturales, de peintures et d’objets d’art de l’Europe médiévale et de la Renaissance, plus de 500 tableaux du XVIe au XXe siècle, 135 sculptures du XIXe siècle, une superbe collection de céramiques datant du XVIe au XXe siècle.

Cet important patrimoine artistique comprend également 6 500 feuilles de dessins et d’estampes du XVe au XXe siècle, des milliers de pièces et médailles numismatiques, ainsi que 250 empreintes de sceaux allant du XIIIe au XIXe siècle.